L’Organisation Mondiale de la Santé – OMS recrute

négociable Expires in 2 semaines

JOB DETAIL

Les recrutements au Cameroun sont gratuits, prenez garde si des frais vous sont demandés et n'envoyez jamais de l'argent par transfert électronique (MOMO ou OM), ni de pièces personnelles comme votre CNI - CamerSpace.com

L’Organisation Mondiale de la Santé – OMS recrute

Lutte contre le paludisme (SSA)  (2003409)  
Grade: No grade
Contractual Arrangement: Special Services Agreement (SSA)
Contract Duration (Years, Months, Days): 6 months
: 

Job Posting

: Oct 1, 2020, 7:54:40 AM

Closing Date

: Oct 21, 2020, 10:59:00 PM

Primary Location

: Cameroon-Yaounde

Organization

: AF_CMR Cameroon

Schedule

: Full-time  

IMPORTANT NOTICE: Please note that the deadline for receipt of applications indicated above reflects your personal device’s system settings. 
..

TERMES DE REFERENCES DES CONSULTANTS OMS POUR LE RENFORCEMENT DE L’ACCELERATION DE L’ACCES AUX SERVICES PALUDISME AU CAMEROUN

 

Titre de poste : Consultant /OMS pour l’Accélération de l’Accès aux Services de lutte contre le paludisme au Cameroun.
Type de contrat : SSA
Grade : NOB
Durée : 6 mois

 

Objet: Renforcement des capacités des formations sanitaires et des Organisations à Base Communautaires pour l’accès aux services de lutte contre le paludisme
Lieu d’affectation:Deux régions sanitaires du Cameroun : Nord-Ouest, et du Sud-Ouest

Description des activités
Sous la coordination générale du Représentant pays de l’OMS et la supervision directe du Conseiller Paludisme au bureau OMS-Cameroun, et en étroite collaboration avec les équipes cadres sanitaires régionales et de district, le Consultant national contribuera à l’accélération de l’accès aux services de lutte contre le paludisme dans les districts de santé et les formations sanitaires, et dans la communauté, de sa région d’affectation.
• Analyse de la situation du paludisme et l’évaluation des risques associés à la lutte contre le paludisme dans le contexte d’urgence et appui à l’élaboration d’un plan de mitigation du risque
• Appuyer l’évaluation des besoins en formation des différentes catégories de personnels de santé et l’élaboration d’un plan de formation
• Renforcer la prévention du paludisme en :

• Monitorant les activités de promotion de l’utilisation des MILDA et du TPI par les ASC à travers les visites à domicile
•  Monitorant le suivi des femmes enceinte sous TPI dans les formations sanitaires et en communauté.
• Renforcer la prise en charge correcte des cas de paludisme selon les directives de prise en charge du paludisme et de la COVID 19 au Cameroun en :

•  Vérifiant et en améliorant la bonne tenue des registres de consultation,
•  Vérifiant et en améliorant la qualité de prise en charge correcte des cas de paludisme simple, paludisme grave vus en consultation externe et en hospitalisation selon les directives nationales. 
•  Monitorant la prise en charge gratuite des cas de paludisme chez les moins de cinq ans et chez les femmes enceintes
•  Monitorant la disponibilité des médicaments anti palustres et anti COVID 19 (dans les centres dédiés au traitement), et autres médicaments essentiels traceurs
• Renforcer la promptitude et la complétude des données collectées par les responsables des formations sanitaires et les ASC.
• Appuyer la coordination des interventions des délégations régionales et des partenaires au niveau régional, districts, avec un accent sur la planification opérationnelle, le suivi des performances des structures, et la documentation et partage des bonnes pratiques.
• Renforcer la sécurité des personnels soignants et des malades dans les formations sanitaires :

•  Promouvoir l’application des directives sur le Tri des Malades en contexte de COVID 19,
•  Promouvoir l’utilisation des EPP : blouses, combinaisons, masques, et sur distanciation sociale, hygiène des mains et le traitement des déchets en contexte de COVID 19

Aussi, il assurera en liaison avec les responsables des structures déconcentrées du Ministère de la Santé Publique et du Comité national de lutte contre le paludisme dans sa région d’affectation, la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des activités de renforcement de l’offre des services pour le paludisme et COVID 19.

 

Axe d’intervention 1 : L’extension de l’offre de services de « Traitement pour Tous »
• Assurer la diffusion des directives nationales de prévention de la COVID 19.
• Assurer la diffusion des directives nationales de prévention et prise en charge du paludisme.
• Assurer la formation continue in-situ des prestataires de soins, y compris les organisations à base communautaire qui encadrent les agents de santé communautaires et les ONG œuvrant dans les régions du Nord -Ouest et du Sud-ouest.
• En collaboration avec la DRSP/ Coordonnateur régional paludisme, le médecin chef de district, et les autres acteurs, faciliter l’intégration des services au niveau des formations sanitaires et communautaire conformément aux politiques de santé en vigueur.

 

Axe d’intervention 2 : Amélioration de la qualité des services de lutte contre le paludisme, y compris le TPI pendant la grossesse et l’accès aux MILDA de routine.

• Appuyer les formations sanitaires et les districts de santé pour la gestion efficace des intrants (TDR et ACT, Artésunate injectable, MILDA, et autres médicaments traceurs) afin d’en assurer une disponibilité permanente par un suivi régulier des stocks et commandes.
• Appuyer l’application de la gratuité des traitements aux cibles.
• Faciliter l’analyse/évaluation des interventions communautaires suivi des femmes enceintes sous TPI y compris la recherche des perdues de vue ;
• Appuyer la viabilisation du système de pharmacovigilance ;
• Appuyer le renforcement du dispositif de collecte des échantillons (COVID 19) et le rendu de résultats afin d’accroître la réalisation du diagnostic précoce de la COVID 19.

 

Axe d’intervention 3 : Le renforcement de la coordination des interventions et des partenaires au niveau régional et districts.
• Appuyer les services déconcentrés du MINSANTE (DRPS, District de santé) et le Groupe technique régional de lutte contre le paludisme dans le renforcement de la coordination et la visibilité de la réponse du secteur santé ; notamment la coordination des interventions et des acteurs de la lutte contre le paludisme au niveau régional et district à travers une planification concertée, des revues périodiques des données et des performances, la documentation des bonnes pratiques.
• Renforcer les capacités des prestataires des formations sanitaires et des districts à l’utilisation des outils de collecte des données paludisme, y compris les acteurs communautaires ;
• Elaborer les rapports périodiques (mensuels, trimestriels, semestriels et annuels) de suivi et de progrès de la mise en œuvre des interventions dans la région d’affectation ;
• Effectuer toute autre tâche de sa compétence assignée par la hiérarchie.

Délivrables
a) Rapport d’évaluation et un plan de contingence et d’atténuation des risques associés à la lutte contre le paludisme dans le contexte d’urgence y compris les risques associés au COVID 19
b) Rapport d’évaluation des besoins en formation des personnels de santé dans le domaine de la lutte contre le paludisme dans la région d’affectation
c)  Rapport mensuel sur des indicateurs de performances au niveau de la région d’affectation
d) Rapport de fin de mission

 

Indicateurs d’évaluation de la performance et des résultats escomptés

Indicateurs 
Proportion de formations sanitaires respectant les règles de prévention de la COVID 19
Proportion de formations sanitaires sans rupture de stocks d’intrants (RDT, ACT, Artésunate injectable, SP, MILDA, SP-AQ (CPS), écouvillons)
Proportion de formation sanitaires ayant au moins 75% de personnels recyclés sur l’algorithme de prise en charge des fièvres en contexte de COVID 19.
Proportion de cas de fièvre testés pour Paludisme par TDR et ou/Covid 19.
Proportion d’enfants de moins de cinq ans TDR + traités gratuitement dans les FS et en communauté
Proportion de cas confirmés de paludisme traités selon les directives
Proportion de femmes enceintres ayant reçu le TPI 3
Proportion d’OBC capacités sur la prise en charge du paludisme en contexte de COVID 19.
Nombre et pourcentage de réunion de coordination organisés par les régions et les districts de santé
Proportion de régions, des districts de santé et formations sanitaires ayant produits et disséminés à temps des données mensuelles sur DHIS 

 

Resultats attendus
100 % des formations sanitaires publiques et privées respectent les mesures de prévention de la COVID 19.
100 % des formations sanitaires publiques et privées disposent d’intrants essentiels : (RDT, ACT, Artésunate injectable, SP, MILDA, SP-AQ (CPS), écouvillons)
100% des personnes ciblées sont testées
Au moins 90% des enfants de moins de cinq ans TRD + ont bénéficié de la gratuité du traitement antipaludique
Au moins 90% des cas confirmés de paludisme traités suivant les directives nationales.
Au moins 60 % des femmes enceintes ont reçu le TPI3
100% des OBC capacités
Au moins 3 des 4 réunions de coordination trimestrielles paludisme
Au moins 80% des districts ciblés ont organisé au moins 4 réunions de coordination de districts (les districts ont 12 réunions de coordination par an)
100% des FOSA ont produit leur RMA avec des données complètes.

 

5 – Compétences fonctionnelles :
Avoir de bonnes aptitudes à communiquer, à conduire des discussions et à animer des ateliers ;
Etre capable de travailler sous pression ;
Jouir d’une bonne santé et être en bonnes conditions physiques ;
La Bonne connaissance du système des Nations Unies et/ou autres partenaires techniques et financiers est un atout ;
Excellente connaissance de l’anglais, avec une bonne maîtrise de l’autre langue de travail qu’est le français

6 – Education / Qualifications requises

Essentielle :
Etre titulaire d’un doctorat en médecine ou premier diplome d’universite en epidémiologie ou autres disciplines équivalentes.

Souhaitable :
Qualification ou une certification dans le domaine du paludisme; Master en sante publique sera un atout.

 

7 – Expérience Professionnelle
   Essentielle :
Au moins 2 années d’expériences consolidées dans le domaine de la coordination, gestion et de suivi évaluation des programmes de santé avec parfaite connaissance du contexte local.
    Souhaitable :
Avoir une expérience attestée de 3 a 5 années dans la gestion des programmes de lutte contre le paludisme.
Avoir réalisé des missions antérieures similaires pour le compte de l’OMS ou autre organisation reconnue dans  la lutte contre le paludisme constitue un atout
Avoir réalisé des missions antérieures similaires pour le compte de l’OMS ou autre organisation reconnue dans  la lutte contre le paludisme constitue un atout


8 – Langue :

 Excellente connaissance de l’anglais, avec une bonne maîtrise de l’autre langue de travail qu’est le français

9 – Autres qualifications

 Compétences dans le travail en équipe et dans l’utilisation des logiciels de gestion des données, Word, Excel, Power Point, Epi Info, etc. 

Cliquez ici pour postuler.

Comments

comments

CamerSpace-1xbet

Abonnez-vous à notre newsletter

Votre site de référence pour l'emploi au Cameroun

  • Stage, CDD, CDI, Freelance, Consultant
  • Ne loupez pas votre prochain job
  • Inscrivez-vous maintenant